Perfectionner des conseillers professionnels

Le Client

Une grande banque nationale en phase de restructuration interne.

La demande initiale

La DRH a mis en place deux antennes chargées de la reconversion d’effectifs importants du personnel : cadres, agents de maîtrise et agents. Elles étaient respectivement chargées de la réorientation professionnelle en emploi interne pour la première, et de l’aide à la création  ou la reprise d’entreprise pour la seconde.

 

Dans ce contexte, la demande était de perfectionner les cadres-conseils dans leur pratique d'accompagnement, vécue comme trop empirique et plutôt informelle, de formaliser  la méthodologie de reconversion professionnelle et de développer de manière approfondie les attitudes requises pour aider une personne à définir et à s'approprier un nouveau projet de carrière.

 

Les thèmes demandés par les conseillers étaient prioritairement :

  • L’acte d’écoute à un niveau professionnel.
  • La relation de soutien sans substitution.
  • La gestion des résistances et des conflits.

 

Notre réponse à la demande

La tâche des conseillers était de mieux faire face à des personnes variablement motivées, souvent inquiètes, et oscillant souvent entre une passivité attentiste et une impatience inefficace.

Notre expérience nous a fait centrer notre approche sur 3 caractéristiques de l’accompagnement, particulièrement sensibles à nos yeux dans une telle conjoncture :

  • Envisager la fonction du conseil non comme une substitution à quelqu’un, mais comme une présence active l’aidant à élaborer lui-même son projet, à partir de sa propre réalité
  • Apprendre à allier une double qualité d’écoute entièrement disponible et un apport structurant, pour aider la personne à devenir autonome dans la conduite de son parcours professionnel
  • Savoir  prendre en compte les contraintes de l’entreprise, du marché et du temps, mais également les opportunités.

La forme de notre intervention s’est déroulée en 2 temps :

  • Un 1er module consistait en un travail de la pratique aboutissant à poser les bases de l’accompagnement.
  • Le 2ème module permettait un mois plus tard, de faire un bilan et un approfondissement des cas de terrain encore délicats ou restés insolubles.

 

Le déroulement de l'action

Nous sommes partis des questions et cas difficiles rencontrés dans sa pratique par chaque participant.Nous avons étudié successivement les grandes phases de l’accompagnement d’un projet professionnel, en les appliquant aux cas difficiles passés ou en cours.

Nous mettions ainsi en scène des situations réelles qui donnaient lieu à expérimentation, entraînement à l’analyse.et recherche de scénarios d’issues acceptables. Nous avons formalisé les attitudes et méthodes estimées acceptables par les partenaires mis en présence.

Il en résultait une panoplie d’outils et de méthodes formalisées, disponibles pour la résolution des problèmes rencontrés.

 Enfin, nous avons fait, avec chaque participant, une synthèse des réponses pratiques qu’il retenait des expérimentations faites, sur les cas identifiés comme difficiles en début de séminaire.

 


ELEMENTS DE CONTENU

  • Distinction « assistant-assistanat ».
  • Distance et implication affective.
  • Conditions et techniques d’une écoute efficace.
  • Ouverture de la relation d’aide et ses composantes : l’engagement du dispositif d’aide envisagé comme « contrat ».
  • Guide méthodologique des phases de l’aide.
  • L’aide à l’analyse des données de la personne.
  • L’élaboration du projet professionnel.
  • La gestion pédagogique du négatif : échec, conflit, démotivation…
  • La validation / invalidation du projet.
  • Le passage au « plan d’action ».
  • La fin de l’accompagnement et l’aide à la séparation.

 

Résultats

Nous avons constaté des réactions de remotivation et d’apaisement des inquiétudes, ainsi qu'une meilleure résolution  des « échecs » ou situations négatives. Par ailleurs, à l’issue des 1ers modules, des perspectives nouvelles se sont dégagées pour le traitement de situations en cours.

 

Le 2ème module « bilan–approfondissement » s’est avéré doublement efficace :

  • il a permis d’identifier et valider de nombreux dénouements positifs d’accompagnement.
  • d’opérer un travail complémentaire d’étude de situations d’accompagnements demeurés délicates
 

Ce travail de formation a ensuite conduit à d’autres actions de formation spécialisées orientées, toujours dans le domaine du conseil professionnel,  vers la gestion pédagogique des situations d’échec.